Joëlle Giannetti #9

Joëlle Giannetti, 67 ans, mariée, deux enfants, retraitée de la Fonction publique territoriale, habitante des quartiers Sud.

J’ai grandi et vécu au Sud de la commune depuis l’âge de mes 10 ans. Enfant, j’observais ma mère et son engagement pour les habitants du quartier Salengro. Ce principe d’entraide et de solidarité a été la base de mon engagement associatif ces 30 dernières années.

J’ai œuvré dans de nombreuses associations qui ont toutes été en lien avec les grands projets d’aménagement de Vaulx-en-Velin Sud.

Il y a 30 ans, je participais à la création d’une association de défense de l’environnement et du cadre de vie du quartier de la Côte pour protéger le quartier Salengro Sud. En 2006, je lançais une association pour Vaulx Carré de Soie pour la dé-densification d’un projet immobilier hors norme qui voulait faire table rase de l’usine TASE que je voulais préserver, notre « château du Sud », inscrit depuis 2011 en tant que Monument historique.  En 2014, mon engagement associatif s’est porté sur les projets autour des sites dits « Kaeser » et « Gimenez », permettant d’obtenir la valorisation d’un héritage industriel prestigieux ainsi que l’aménagement d’un square. Plus récemment, j’ai œuvré avec une nouvelle association qui a réalisé un premier diagnostic du patrimoine architectural en lien avec l’analyse des ambiances paysagères de plusieurs territoires vaudais.

L’important pour moi est d’inscrire Vaulx-en-Velin dans le développement durable et dans une écologie territoriale qui s’articule  avec  les  caractéristiques locales. D’une manière générale, il s’agit de penser la ville avec les habitants et de la fortifier face aux intérêts particuliers.

Je suis candidate avec Hélène Geoffroy car ces dernières années, Hélène a su être à notre écoute et nous nous sommes retrouvées tout naturellement dans un dialogue entre femmes engagées, un dialogue qui s’inscrit dans les territoires vaudais où ce sont souvent les femmes qui sont en premières ligne, notamment des femmes des Grandes et Petites Cités TASE comme Odette Carthailhac et Ghislaine Chassine.

Je souhaite que ma Ville devienne une ville comme toutes les autres, apaisée et où il fait bon vivre.