Roger Bolliet #12

Roger Bolliet, 65 ans, médecin, militant associatif et syndical, habitant des Sauveteurs-Cervelières.

Quand le jeune Croix-Roussien que j’étais est arrivé à Vaulx-en-Velin en 1981, il ne pensait pas qu’il y serait toujours en 2020 ! J’ai été séduit par cette ville, par sa diversité, la richesse de ses habitants et j’y suis resté.  J’y ai été pendant 36 ans médecin généraliste, dans la ZUP comme on disait alors. Arrivé à la retraite, je continue par un engagement dans plusieurs associations vaudaises intervenant sur les questions de santé.

Aujourd’hui, je souhaite poursuivre pour le mieux-être commun en tant qu’élu.

Hélène Geoffroy propose une liste diverse où tout le monde partage des valeurs sociales, humanistes et surtout de refus des exclusions et des replis.

Moi qui suis proche des idées novatrices proposées par Benoit Hamon (je suis adhérent à son mouvement), je me retrouve dans les actes d’Hélène Geoffroy, depuis qu’elle est maire, ils sont pour moi une garantie quant à ses engagements progressistes. Elle a su concilier  meilleure gestion, amélioration des équipements et services municipaux tout en conservant  a solidarité. Et c’est sans hésitation que j’ai accepté la proposition qu’elle m’a faite de poursuivre avec elle ce travail.

Pour les six années qui viennent, 2 priorités à mes yeux :

  • D’abord permettre aux jeunes de cette ville de plus souvent réussir. On se trompe si on pense que la jeunesse est avant tout un problème. Au contraire la jeunesse est une richesse, c’est l’avenir d’un pays, d’une cité. Continuons à développer une relation de confiance et ils sauront nous la rendre. Ce qui n’exclut pas la fermeté quand elle est nécessaire.
  • Ensuite, inscrire Vaulx-en-Velin dans la mutation pour un développement durable. Ceci modifiera nos habitudes, mais avons-nous le choix ? Sinon nous irons d’ici 2070 -c’est proche- vers une réduction de l’espérance de vie de nos enfants et petits-enfants. Voulons-nous ceci ?

Alors je suis prêt à bosser pour les Vaudais.